HUMANITAS-SOLIDARIS

Information de contact

HUMANITAS-SOLIDARIS

BP 423 - Yaounde
Cameroon - 949

    Informations de base

    • Type d'entité NGO
    • Principaux domaines d'intervention  Both

    Mission

    L’association HUMANITAS-SOLIDARIS a pour missions d’œuvrer pour le vivre-ensemble et l’intégration nationale, promouvoir les réflexions, les formations et le renforcement des capacités, les expériences au profit des membres et des populations, Regrouper, initier et soutenir des projets relatifs aux Activités Génératrices de Revenus au profit des minorités fragiles et en détresse, permettre aux populations d’échanger leurs expériences et de renforcer leur place dans le partenariat avec les élus, les institutions en général et les techniciens notamment dans le cadre de la décentralisation, du développement local et de l’intégration régionale, accompagner les institutions de la République dans la promotion des Droits de l’Homme, dans la lutte contre l’immigration clandestine et la gestion de ses conséquences, promouvoir la participation des populations dans le processus de développement de la société, œuvrer pour des actions humanitaires et sociales, rendre effectifs et permanents le dialogue, la concertation et le partenariat Elus-Professionnels-Populations, dans la conception et la mise en œuvre des programmes de développement communautaire et de lutte contre la pauvreté ; Les champs d’intérêts et les domaines d’intervention de HUMANITAS-SOLIDARIS sont : les œuvres humanitaires, sociales et charitables, l’éducation, la décentralisation, la gouvernance, l’intégration, l’ environnement urbain, la gestion intégrée des territoires, la promotion de la démocratie locale, la construction de la paix, l’échange d’expériences, le dialogue interculturel, la prévention de la criminalité, la circulation de l’information, la valorisation des savoirs endogènes, la coopération Nord-Sud, Sud-Sud, la lutte contre la pauvreté, la promotion de la femme, la citoyenneté.

    Stratégie de genre

    Malgré les avancées relatives à la promotion du genre dans les différents secteurs d’activités au Cameroun, beaucoup reste à faire. Ces avancées sont d’ailleurs le résultats des luttes permanentes de la société civile qui a osé bravé les entraves administratives et les obstacles développés par les décideurs politiques. L’égalité de genre n’est certes pas visible réellement au Cameroun mais dans les entreprises privées et les fonctions administratives, de plus en plus de femmes sont recrutées sur la base du mérite et des responsabilités importantes leurs sont confiées. On peut tout de même dire que ce n’est qu’un cheveu dans la soupe vu le nombre de femmes capables de faire valoir leurs aptitudes et capacités. Il est question d’accentuer les plaidoyers à travers les ONGs, associations, fondations et mouvements sociaux afin que l’écart entre les deux sexes ou génères en terme d’insertions socio professionnelle et de responsabilisation se réduise. Cela implique des dénonciations qui s’appuient sur statistiques bien précises avec des indicateurs qui relèvent très clairement les abus et les violations de tous genres. Ces dénonciations doivent se traduire non seulement au niveau local mais surtout au niveau international en direction des organismes spécialisés. La stratégie de genre doit s’étendre aussi bien dans les secteurs du travail social que le privé et le public.