Lindokuhle Mnguni est le troisième dirigeant d’Abahlali baseMjondolo à avoir été assassiné depuis mars

Lindokuhle Mnguni

HIC s’élève contre la persécution et l’assassinat des membres d’Abahlali baseMjondolo (AbM)

Lindokuhle Mnguni, le président de la Commune d’eKhenana et de la Ligue des jeunes d’Abahlali baseMjondolo (AbM), mouvement des habitants des cabanes en Afrique du Sud, a été assassiné à la Commune le 20 août, selon le communiqué de presse d’AbM.
to
AbM press release.

Une fois de plus, HIC est profondément solidaire du mouvement Abahlali BaseMjondolo (AbM), de la famille de Lindokuhle Mnguni et de tous ceux qui pleurent l’assassinat de ce défenseur des droits fonciers sud-africain tué. Nos pensées et notre sympathie vont également à sa partenaire, qui a été gravement blessée lors de l’attaque.

Lindokuhle Mnguni, 28 ans, a été abattu à son domicile aux premières heures du samedi 20 août. Dans sa déclaration, Abahlali l’a décrit comme “un leader sans peur” qui a toujours “défendu sa communauté”.

[Voir la vidéo de Peoples Dispatch]

Notre coalition condamne fermement la poursuite des meurtres de membres et de militants d’AbM. Il s’agit du troisième leader d’AbM martyrisé depuis mars 2022. Le 8 mars 2022, Ayanda Ngila, un jeune leader de la Commune qui avait été emprisonné à deux reprises pour des accusations ridicules, a été assassiné. Plus tard en mai, Nokuthula Mabaso, un puissante leader de la Commune d’eKhenana et de la Ligue des femmes, a été assassinée à eKhenana.

La solidarité internationale est vitale pour la sécurité des membres d’AbM et pour permettre à ce mouvement de poursuivre son travail vital et courageux dans l’intérêt de la justice sociale. Ce mouvement populaire d’habitants pauvres des cabanes en Afrique du Sud défend les droits des personnes vivant dans des cabanes, notamment l’accès à un logement décent, aux services et à l’éducation.

Il faut mettre fin à la répression de ce mouvement, une répression qui se poursuit depuis des années. En 2018, HIC a dénoncé les menaces contre AbM lors du Forum politique de haut niveau à New York, avec un communiqué et en affichant cette vidéo.

 

Action urgente concernant les meurtres des défenseurs des terres d’eKhenana

(initialement publié sur le site de HLRN: www.hlrn.org)

La Réseau pour le droit au logement et à la terre – Habitat International Coalition (HIC-HLRN), avec ses organisations Adhérent-e-s à travers le continent africain, les Amériques, le Moyen-Orient, l’Europe et l’Asie, est solidaire de ceux qui pleurent le meurtre des défenseurs sud-africains des droits fonciers Ayanda Ngila, qui a été abattue en plein jour le mardi 8 mars, Nokuthula Mabaso, qui a été assassinée de manière choquante par balle devant ses enfants le jeudi 6 mai, et Lindokuhle Mnguni, qui a été tuée le samedi 20 août, alors qu’elle se cachait après avoir été témoin du meurtre de Ngila. HIC-HLRN appelle à une action urgente dans l’enquête indépendante sur leurs décès et la poursuite des auteurs. Nous dénonçons également l’escalade actuelle de la violence et des arrestations perpétrées contre les habitants des quartiers informels, notamment le meurtre par la police locale de Siyabonga Manqele, habitant d’eNkanini Occupation, et nous demandons instamment l’arrêt immédiat de la violence menée par la police.

Ngila, Mabaso et Mnguni étaient des dirigeants d’Abahlali baseMjondolo dans la commune d’eKhenana, une portion de terrain qui abrite 109 familles dans le quartier informel de Cato Manor, près de Durban. Des membres du parti local de l’ANC seraient responsables de ces trois meurtres. Ngila, Mabaso et Mnguni seraient les 19e, 20e et 21e militants assassinés depuis la création du mouvement des habitants de cabanes Abahlali baseMjondolo en 2005, et les sixième et septième membres d’eKhenana à être tués depuis la création de la commune en 2018.

Selon la base de données des violations de HLRN, plus de 94 000 personnes ont été expulsées de force en Afrique du Sud depuis l’arrivée au pouvoir de l’ANC en 1994.

Nous demandons aux autorités sud-africaines de veiller à ce que les meurtres d’Ayanda Ngila, Nokuthula Mabaso et Lindokuhle Mnguni fassent immédiatement l’objet d’une enquête indépendante approfondie et que tous les responsables de ces crimes soient tenus pour responsables et dûment poursuivis. En particulier, nous appelons le président sud-africain Cyril Ramaphosa, le ministre de la Police et le chef de l’Autorité nationale des poursuites judiciaires à garantir la justice et la paix pour les habitants d’eKhenana et les membres d’Abahlali baseMjondolo dans les autres colonies.

Nous demandons l’arrêt immédiat des actes de violence et d’intimidation à l’encontre de la communauté d’eKhenana et de tous les campements informels, ainsi qu’une large protection de tous les défenseurs des droits fonciers en Afrique du Sud, conformément à la Déclaration de l’Assemblée générale des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme.

Nous demandons à la Commission sud-africaine des droits de l’homme et au ministre de la Police d’enquêter de toute urgence sur les allégations d’implication de la police et de divers fonctionnaires dans des actes d’intimidation, de violence, de partialité et d’autres formes d’inconduite envers les membres d’Abahlali baseMjondolo.

 

Pour en savoir plus

1. Abahlali baseMjondolo, “Nokuthula Mabaso was assassinated in eKhenana last night,” 6 May 2022,     https://abahlali.org/node/17486/

2.  Abahlali baseMjondolo, “Lindokuhle Mnguni has been assassinated,” 20 August 2022, https://abahlali.org/node/17543/

3.  Nokulunga Majola, “IPID to probe Durban police after two people shot in a week,” GroundUp (15 March 2022), https://www.groundup.org.za/article/ipid-investigate-cato-manor-police-after-two-residents-were-shot-week/

4.  Willem Phungula, “Murder of Abahlali baseMjondolo leader, Ayanda Ngila, condemned,” Independent Online (9 March 2022), https://www.iol.co.za/dailynews/news/kwazulu-natal/murder-of-abahlali-basemjondolo-leader-ayanda-ngila-condemned10d09168-7e73-44cb-a0d5-496aea4a38ec

5. Nomfundo Xolo, “Ayanda Ngila’s murder devastates eKhenana,” New Frame (9 March 2022), https://www.newframe.com/ayanda-ngilas-murder-will-linger-in-ekhenana/

6. Socio-economic Rights Institute of South Africa, “Abahlali baseMjondolo suffers another assassination in eKhenana settlement,” 9 March 2022, http://www.seri-sa.org/index.php/latest-news/1207-press-statement-abahlali-basemjondolosuffers-another-assassination-in-ekhenana-settlement-9-march-2022

7.  Housing and Land Rights Network, HLRN Violation Database, http://hlrn.org/violationsearch.php#.Yi_dLrhlDSM

8. UN General Assembly, “Declaration on the Right and Responsibility of Individuals, Groups and Organs of Society to Promote and Protect Universally Recognized Human Rights and Fundamental Freedoms,” General A/RES/53/144, 8 March 1999, https://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N99/770/89/PDF/N9977089.pdf?OpenElement .

Tags: