La lettre d’adieu de la Coalition à notre collègue et amie Selma Díaz

Le 23 juillet dernier, Selma Díaz Llera nous a quitté-e-s. Selma, pour ceux ET celles qui ne la connaissaient pas, était une grande militante, une architecte avec une carrière exceptionnelle, une révolutionnaire, lucide, d’une empathie pure et avec une formidable dignité.

Architecte et licenciée en sciences sociales de l’Université de La Havane, elle a créé, avec l’architecte argentin Rodolfo Livingston, le programme «Architectes de la communauté» à Cuba, une expérience qui a permis d’ouvrir des voies et de laisser une empreinte solide pour ceux et celles qui continuent à construire une architecture non seulement en tant qu’outil mais aussi en tant que service, et qui considèrent le logement comme un droit. Sa carrière professionnelle s’est toujours caractérisée par son engagement communautaire, sa surveillance alerte et vive de la discrimination et sa perspective de genre.

Engagée envers son pays et ses rêves de transformation, elle a travaillé très jeune au Ministère de la Planification aux côtés d’Ernesto «Che» Guevara. Des années plus tard, Selma a été affiliée au Réseau Femmes et Habitat d’Amérique latine et des Caraïbes et à Habitat International Coalition (HIC).

Elle était toujours présente dans les échanges avec ses collègues du Réseau Femmes et Habitat, revenant dans les conversations et les souvenirs. Selon les mots de ceux et celles qui l’ont connue, «Selma a montré son sens de l’humour, ses anecdotes, sa gentillesse: une femme exquise, aimable et ferme». Nous devrons honorer sa mémoire et son travail et son engagement inestimable en faveur des droits de l’Homme dans la région d’Amérique latine.

Lettre d’adieu d’Ana Falú en espagnol: https://www.redmujer.org.ar/post/despedimos-a-selma-diaz

Tags: